L’argile, un soin de beauté ancestral…

L’emploi de l’argile, avec ses nombreuses variétés, de couleurs et de textures différentes, remonte aux origines des civilisations. Terre glaise d’une immense richesse sédimentaire, ses vertus notamment thérapeutiques et cosmétiques naturelles restent toujours largement exploitées.

Présente dans le monde entier, l’argile est riche en silicium, calcium, phosphore, fer, magnésium, cuivre, zinc, manganèse, sélénium...  Elle véhicule des actifs et les restitue à la peau, en la reminéralisant et en la détoxifiant. Ses sels minéraux sont échangés contre les toxines et les impuretés de la peau. Son pouvoir absorbant et décongestionnant ainsi que ses propriétés protectrice et anti-inflammatoire lui confèrent de multiples utilisations. Dès lors qu’elle a la faculté de retenir l’eau, l’argile est un produit cosmétique naturel qui fait merveille pour purifier la peau, réduire l’excès de sébum ou donner de l’éclat à la chevelure…

 

Masques à l’argile

La préparation est très simple à réaliser. Il suffit de transférer l’argile en poudre de son choix dans un bol, et d’ajouter du liquide jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Le mélange se faisant à l’aide d’une cuillère en verre ou en bois, en évitant le métal.

Facile à trouver, simple à préparer, peu onéreuse et pleine de propriétés, elle peut s’associer à de nombreux produits comme les huiles végétales ou essentielles, au vinaigre, au citron… Le soin le plus connu à base d’argile en cosmétique est le masque, qui peut être réalisé avec une eau de source ou une eau florale. À appliquer sur le visage et le cou, il importe de bien se rincer avant que l’argile ne soit complètement sèche.

 

Un produit de beauté tout en couleurs

En usage externe, l’argile verte et l’argile blanche sont les plus utilisées, mais, selon les minéraux prédominants, la couleur de l’argile varie. Rose, rouge, jaune, bleue… chacune a sa spécificité et ses propriétés, et chaque type de peau peut être traité avec l’argile la plus adaptée pour le soin du visage et du corps.

Verte, elle possède un pouvoir rééquilibrant, nettoie délicatement la peau et absorbe l’excès de sébum. Si elle convient à tous les types de peaux, elle est particulièrement recommandée aux peaux acnéiques ou grasses pour éclaircir le teint, ainsi qu’aux cheveux gras et ternes pour leur redonner de l’éclat (appliquer sur les cheveux une pâte épaisse en mélangeant moitié eau, moitié vinaigre de cidre).

Pour faire disparaître un bouton, appliquer dessus un peu d’argile verte, laisser sécher, rincer à l’eau tiède, puis poser une rondelle de citron quelques minutes. On trouve des tubes prêts à l’emploi tout à fait adaptés pour traiter la peau localement.

On peut également utiliser l’argile verte tel un dentifrice pour avoir des dents blanches et l’haleine fraîche.

L’argile jaune, la plus proche de l’argile verte, fera un masque idéal pour les peaux normales et résistantes, mais aussi pour les peaux grasses et acnéiques. Elle est tonifiante pour le corps, mais déconseillée sur une peau déshydratée ou sujette aux irritations.

L’argile blanche, très fine, est adoucissante et décongestionnante. Elle calme les irritations de la peau et du cuir chevelu. Pauvre en minéraux mais riche en silice, elle est recommandée en masque pour les peaux sensibles, sèches et réactives, irritées ou couperosées. Elle est idéale pour les peaux matures. Elle ressource la peau en profondeur et lui apporte de l’éclat.

L’argile rose provient d’un mélange d’argile blanche et d’argile rouge. C’est l’argile des peaux sujettes aux rougeurs. En masque, elle est douce, relativement neutre et riche en oligo-éléments.

L’argile rouge est essentiellement utilisée en cosmétique. Elle doit sa couleur à l’oxyde de fer qu’elle contient en abondance, qui lui confère des propriété matifiantes. Rééquilibrante, elle améliore la circulation sanguine et constitue un soin très doux pour les peaux sujettes aux rougeurs. Elle redonne également de l’éclat au teint brouillé. Dans un bain, elle adoucit et tonifie l’épiderme.

L’argile bleue convient à tous les types de peaux. Elle est à privilégier quand l’environnement est très pollué. Elle élimine les impuretés, permet d’oxygéner la peau et de retrouver un teint lumineux.

Le rhassoul est une terre argileuse provenant du Maroc qui s’emploie comme un shampooing ou un savon doux sans tensioactif. Il respecte le film hydrolipidique de la peau et du cheveu et n’agresse pas les glandes sébacées. Il est particulièrement recommandé pour les peaux sensibles et allergiques.

En cataplasme, masque, bain de boue ou poudre sèche…, l’argile aux multiples bienfaits a toute sa toute sa place parmi les soins cosmétiques.